François Mercier
[./expo_permanentepag.html]
[./expo_temporairepag.html]
[./les_membrespag.html]
[./devenir_membrepag.html]
[./acces_tarifspag.html]
[./plan_d_accespag.html]
[./histoire_d_un_chantierpag.html]
[./corps_d_etat_glossairepag.html]
[./glossaire_compagnonnagepag.html]
[./couverture_chapence_glossaire_specifiquepag.html]
[./glossaire_staffpag.html]
[./bibliographiepag.html]
[./100_ans_architecturepag.html]
[./famille_mittonspag.html]
[./rene_moreaupag.html]
[./marcel_genermontpag.html]
[./louis_regemortepag.html]
[./eugene_freyssinetpag.html]
[./francois_mercierpag.html]
[./glossaire_emaux_et_carreauxpag.html]
[./la_vie_localepag.html]
[./royale_cravatepag.html]
[http://museedubatiment.unblog.fr]
[./48achomepag.html]
UN GRAND ENTREPRENEUR DE TRAVAUX PUBLICS François Mercier naît à Tronget dans le département de l'Allier le 2 février 1858. Fils d'un petit entrepreneur, il travaille très jeune avec son père notamment pour l'entretien des chemins vicinaux .Il met à profit ses cinq années de service militaire dans un régiment du Génie pour acquérir de nouveaux savoir-faire en matière de construction de fortifications et d'ouvrages militaires en béton armé .Il revient ensuite au pays où il développe sa propre entreprise. Dont le siége social sera fixé à Moulins, puis à Paris au 87 de la Rue Saint Lazare où il décède le 7 avril 1920. L'entreprise Mercier oeuvre successivement dans la construction des lignes de chemins de fer secondaires en 1887, puis pour les grandes compagnies comme le P.L.M à partir1897 et la réalisation de ponts sur l'Allier dans les années 1910.Lors de la Grande Guerre elle réalise de nombreux ouvrages pour la Défense Nationale. Ainsi que la construction des deux sanatoriums de La Guiche (Saône et Loire) et de Tronget (Allier). François Mercier mène le combat pour la victoire en qualité d'entrepreneur aux côtés de son ami Clemenceau, devenu chef du gouvernement. Voici quelques réalisations de ce grand entrepreneur que certains surnomment le "Napoléon de l'entreprise" ou "le général de la construction": Chemins de fer :17 lignes de chemin de fer dont : Moulins -Cosne d'Allier, Carhaix- Rosporden, Val de Vouga au Portugal, Corbeil -Montereau, Albertville-Annecy, Nice-Coni, etc. Défense Nationale : De nombreux bâtiments dont : 3 ateliers de chargement à Bourges, Moulins et Montluçon 2 poudreries à Toulouse et Bergerac ; viaducs à Hirson, écluses et souterrains dans le Nord, remise en état du réseau Nord.
Ponts et Chaussées Alors que le béton armé en était à ses balbutiements, Mercier, en collaboration avec Freyssinet ingénieur des Ponts et Chaussées à Moulins a construit trois ouvrages d'art en béton armé, véritable prouesse pour l'époque : - pont du Veurdre en 1908, dynamité pendant la Seconde Guerre - pont Boutiron près de Vichy en 1911. Ce pont est toujours en service. - pont de Châtel de Neuvre achevé en 1924 et dynamité pendant la Seconde Guerre Ces ponts de 220 m de longueur en trois travées en arc d'environ 72 m de portée chacune ont été construits en collaboration avec Eugène Freyssinet. Ces ouvrages constituaient une véritable prouesse à l'époque où les grands ponts étaient soit métalliques soit en maçonnerie. En 1920 l'entreprise Mercier il employait plus de 5000 ouvriers. L'Etat reconnaît ses talents, son sens de l'innovation et ses qualités de chef d' entreprise en le faisant Officier de la Légion d'honneur en 1918. " François Mercier fut une des personnalités les plus remarquables de l'entreprise française " affirme Pierre Graveron le président du Syndicat des Entrepreneurs de Travaux Publics de France dans l'allocution qu'il prononce lors de ses obsèques .à Tronget. Après sa mort un imposant monument fut érigé à sa mémoire en son village natal de Tronget (voir photo plus haut).
Version imprimable en format PDF
[Web Creator] [LMSOFT]