Glossaire staff
[./expo_permanentepag.html]
[./expo_temporairepag.html]
[./les_membrespag.html]
[./devenir_membrepag.html]
[./acces_tarifspag.html]
[./plan_d_accespag.html]
[./histoire_d_un_chantierpag.html]
[./corps_d_etat_glossairepag.html]
[./glossaire_compagnonnagepag.html]
[./couverture_chapence_glossaire_specifiquepag.html]
[./glossaire_staffpag.html]
[./bibliographiepag.html]
[./100_ans_architecturepag.html]
[./famille_mittonspag.html]
[./rene_moreaupag.html]
[./marcel_genermontpag.html]
[./louis_regemortepag.html]
[./eugene_freyssinetpag.html]
[./francois_mercierpag.html]
[./glossaire_emaux_et_carreauxpag.html]
[./la_vie_localepag.html]
[./royale_cravatepag.html]
[http://museedubatiment.unblog.fr]
[./48achomepag.html]
Abattis Partie détachée d'un modèle sur lequel on fera un moule particulier (exemple : bras d'une statue en plâtre, etc.) Affleurer Action de mettre au même niveau de dressage deux éléments disjoints. Alunage Opération qui consiste, pour durcir la gélatine d'un moule, à la couvrir au pinceau d'une solution d'eau et d'alun. Ancrage Procédé de fixation de la suspente (clou en v, clou à béton, trous, etc.). Annelet Anneau à pattes : a) l'annelet d'extraction permet de retirer plus facilement les pièces à enlever ; b) l'annelet de consolidation maintient les pièces isolées en contact avec l'enveloppe durant le moulage d'une épreuve ; c) l'annelet de fixation sert de patte de scellement lors d'une pose verticale, etc. ; c) l'annelet de support sert à fixer un cadre. Araser Action d'affleurer le plâtre en débordement des portées d'un moule lors du staffage de l'épreuve.
A
Barbotine Mélange à quantité égale de savon noir et d'huile végétale, elle est utilisée pour le barbotinage en couleuvre dans le cas d'une application partielle. Bas-relief Ouvrage (terre, plâtre, bois, pierre, etc.) dont le relief est en léger surplomb sur le fond de même composition. Battage Technique consistant à lâcher le fil d'un cordeau à tracer enduit de craie, préalablement tendu au maximum, afin d'obtenir une ligne de repère. Brosse de peintre Pinceau de peintre en bâtiment. Broutage Dès que les passes à vide, lors d'un traînage, n'ont pas été effectuées à temps et que le plâtre a exercé sa poussée, il devient difficile de raboter son excédent, ce qui provoque des ressauts.
B
Calibre Plaquette de zinc découpée à la forme désirée. Calibre module Cette technique se justifie lorsque l'on traîne en partie droite une quantité importante de petites moulures au profil parfaitement identique entrant dans la décoration d'un plafond mouluré par exemple Carton pierre Matière malléable employée pour l'ornementation de rosaces, cadres à tableau, etc. Le carton pierre était composé de 20% d'eau, 5% de papier de soie bouilli, 20% de colle de peau versée à chaud et de 55% de blanc de Meudon (craie) : les pourcentages sont exprimés en poids. La pose de carton pierre était réalisée par collage ou clouage (les ornements expédiés secs étaient aptes à être posés lorsqu'ils avaient la souplesse du caoutchouc. On les rendait caoutchouteux en les plaçant entre deux linges humides pendant une douzaine d'heures. Le carton pierre difficile d'emploi qui était sensible à l'humidité a été avantageusement remplacé par la résine polyuréthane de coulé. Casquette Bandage de filasse composé d'une succession de polochons ronds qui coifferont la couche d'impression d'une chape en cours de fabrication ou qui, encore, serviront à lier les plaques de staff en les appliquant par juxtaposition ou en débordement des joints, ce qui forme " le cordon ". Cerce Plaque de staff ou de plâtre à un profil donné, servant à exécuter une forme sans traînage. C'est aussi un rond d'acier coupé à la longueur désirée auquel on donne une certaine courbure afin de maintenir le sabot en position idéale lors du montage du traîneau droit. Chanfrein Biseau réalisé sur l'arête d'une enveloppe (par exemple). Chape Enveloppe composée de plâtre et de filasse recouvrant les pièces d'un moule. Elle sera armée d'un châssis ou piètement si nécessaire. Chapette Petite enveloppe de plâtre dont on doublera le dos d'une chape lorsque plusieurs pièces forment une contre-dépouille avec cette chape. Chapette et chape seront rendues solidaires grâce à l'intersection d'une cheville en bois. Châssis Armature de bois ou de métal fixée sur une enveloppe (côté face brute) dont le but est d'abord d'éviter sa déformation mais aussi d'assurer sa stabilité. Une épreuve, de la même façon, lorsque les circonstances l'exigent, sera armée d'un châssis. Chevillette Piton qui sert à maintenir un élément en staff à sa bonne place avant de le sceller. Chiqueter Faire des groupes de taches à l'aide du chiqueteur, pinceau qui travaille par ajouts ou par dépouillé (cf. définition) Clés Tenons destinés à positionner et à immobiliser l'enveloppe lors du coulage d'un moule souple, lors d'un moulage de l'épreuve, etc. (la partie femelle se nomme, mortaise). Colombin Saucisson de terre destiné à maintenir certains calibres en position idéale lors de montage du traîneau, ou à mouler une loge dans l'enveloppe pour moules souples, créant ainsi une galerie d'immobilisation (ce colombin de terre se nommera alors colombin de positionnement). Contre-sabot Pièce de bois ou plâtre et filasse se trouvant à l'opposé du sabot et servant de stabilisateur. Coquille Enveloppe des pièces d'un bon creux en plâtre (armée si nécessaire à l'aide de fentons, etc.) Cordon Ensemble des casquettes posées en débordement des joints entre deux plaquettes de staff (côté face brute) lors de scellement d'une rangée de plaques afin de les lier entre elles. Cornière Pièce moulée à angle droit destinée par exemple à dissimuler un tuyau dans un appartement. Couche d'avertissement Première couche de plâtre appliquée lors d'un moulage sur modèle en terre, cire, plastiline (on colore cette première couche qui servira de point de repère et de vigilance lors de la destruction du moule à creux perdu). Couche d'impression Première couche de 5 mm de plâtre appliquée lors du moulage d'une épreuve ou d'une enveloppe par staffage, coulage, ébauchage. Le dosage sera à fleur d'eau sauf pour les parties verticales de grande hauteur d'un moule ; dans ce cas le dosage sera plus fort. Coudé Se dit d'un plâtre arrivé à consistance crémeuse, ce qui facilite son emploi lors de l'ébauche d'un traînage par exemple. Couleur en jus (ou glacis teinté) Se dit à propos d'un glacis faiblement coloré. Coussinet (ou berceau) de terre Tas de terre recouvert de papier servant à supporter le modèle lors de la confection de sa portée de séparation puis de la confection du bon creux ou moule souple. Couture Ligne de jointure précise de deux pièces dont le tracé est conçu pour éviter toute contre-dépouille. Creux Bon creux : moule à pièce en plâtre à une ou plusieurs enveloppes ou coquille parfois armées de fentons. Creux perdu : moule en plâtre destiné à être cassé lors de la récupération de l'épreuve
C
D
Dépouille Eléments d'un modèle qu'on peut démouler en bloc et sans pièces. Dépouillé Procédé qui consiste à écarter les pigments par applications d'essence sur le glacis et à laisser apparaître le fond, par endroits. Dépouiller Se dit de briser un creux perdu afin de libérer l'épreuve unique moulée préalablement. Désaffleuré Se dit d'un élément qui n'est pas au même niveau qu'un autre qui lui est contigu. Dresser Action de rendre une surface bien plane à l'aide de la plaquette
E
Elément Partie moulée d'un ensemble destiné à la pose. Enchâssement Enrobage du calibre avec du plâtre (l'ensemble plâtre ou bois assurant la rigidité du calibre se nomme " manchon "). Enveloppe On désigne ainsi l'ensemble recouvrant les pièces d'un bon creux ou un moule souple (chape ou coquille) Epanneler Action de tailler une masse de plâtre pour obtenir un profil définitif. Episcope Appareil permettant de projeter, le contour d'un profil découpé sur un carton pour une reproduction ou un prolongement. Epure Tracé guide réalisé sur une dalle, etc. et servant de repère à l'assemblage judicieux d'un modèle par exemple. Ergot Lamelle de zinc de forme appropriée servant : a) à dégager du manchon le profil du calibre, cette lamelle s'appellera alors " ergot de dégagement " ; b) à nettoyer le rail lors de l'exécution d'un traînage avec traîneau à glissières méthode Balbien, cette lamelle sera nommée " ergot de nettoyage " ; c) on emploiera enfin un ergot de finition pour effacer entre autre la rayure laissée par rail dans la méthode du traînage hélicoïdal citée ci-dessous. Estampage Opération consistant à prendre l'empreinte d'un ornement avec une matière malléable (terre, plastililine) afin de mouler ensuite une copie de cet ornement dans le moule en terre ainsi réalisé, on dit aussi ébauché. Estamper a)Voir estampage b) se disait autrefois de l'action de mettre un premier voile de plâtre en ébauchant avec le pinceau lors d'un moulage afin d'éviter les vents et les manques (on dit maintenant " ébaucher "). Remarque : on pose aussitôt sur ce premier voile une autre couche de plâtre projetée à la main.
F
Face brute Face cachée d'un élément en staff moulé Face parement Face visible d'un élément en staff moulé Fenton ou fanton Tige de fer à section carrée torsadée à la forme désirée servant à armer la coquille d'un bon creux, ou un creux perdu ou encore la coquille en terre d'un estampage, ou enfin une épreuve. Remarque : les fentons peuvent être remplacés par du rond d'acier, mais ce n'est pas souhaitable.
G
Gâcher Action de saupoudrer régulièrement du plâtre dans l'eau et ensuite de brasser. Gélatine Substance utilisée à l'origine pour le moulage Glacis coloré Glacis plus ou moins pigmenté, tout en conservant sa transparence. Glacis incolore Vernis composé de 2/3 d'huile, 1/3 d'essence de térébenthine et de siccatif (10% l'été, 20% l'hiver) Glissières d'un traîneau Parties de celui-ci qui sont au contact avec la dalle. Gouttières Sillons creusés sur la portée des pièces et de la première coquille d'un bon creux afin de chasser l'air et le surplus de plâtre lors de tout moulage (l'orifice d'entrée se nommera " trou noir ", l'orifice de sortie " trou blanc "). Graissage Action d'isoler le moule de l'épreuve afin de démouler facilement celle-ci (pour le moule en gélatine, on utilise un mélange de stéarine fondue et de quatre cinquièmes d'huile qu'on étend dans le moule une heure après alunage). Gripper ou griffer C'est strier le côté d'une plaque de staff ou encore un noyau, etc. afin de mieux assurer la liaison avec un plâtre venant s'y juxtaposer ou superposer.
H
Haut-relief Ouvrage (terre, plâtre, bois, pierre, etc.) dont le relief est important, mais toujours sur un fond de même nature.
I
Imitation Action de transformation, grâce à l'application de couleurs, d'un objet (en plâtre, par exemple) afin de lui donner (toujours approximativement) l'aspect d'un matériau donné.
J
Joint Espace de 1cm entre deux éléments posés.
M
Manchon Enveloppe de plâtre enrobant un calibre après enchâssement ou bien support de bois contre lequel ce même calibre sera cloué afin de lui apporter la rigidité nécessaire à sa non-déformation. Manques Absences de plâtre dans l'élément moulé. Ceci est provoqué soit par un mauvais moulage soit par un plâtre gâché trop serré. Maquette Modèle, généralement à petite échelle, d'un élément, d'un détail, d'un ensemble en staff ; réalisée en plâtre et/ou en staff, elle complète et visualise les documents graphiques et facilite la mise au point des procédés techniques de fabrication. Modèle Elément ou assemblage d'éléments en vue d'obtenir un nombre déterminé d'épreuves après fabrication d'un moule à pièces souple. Mouchetis Effet de matière réalisé au dos de l'épreuve durant le moulage (effet réalisé avec le deuxième plâtre après avoir appliqué la filasse).
N
Noirs a) joints muraux pour pose de plafond plat suspendu. b) joints muraux et de plafond pour la pose de corniche. c) contre-dépouilles dans le drapé d'une statue par exemple. Noyau Structure creuse ou pleine constituée de gravats, de morceaux de staff, de rebut de corniches ou de plaques de plâtre cartonnées sur laquelle, lorsque le profil a un volume d'une certaine importance, on effectue le traînage définitif. La fabrication du noyau permet d'économiser du plâtre et de bien réussir son traînage.
O
Ossature Ensemble d'éléments de bois ou de métal supportant l'accrochage lorsque le point d'ancrage est trop élevé.
P
Papillons Cales de bois placées au-dessus (petites cales) et au-dessous (grandes cales) de deux plaques de staff afin qu'elles joignent parfaitement. Le serrage des cales se fait par le moyen d'un fil de fer que l'on torsade à son extrémité. Passe Action de glisser le traîneau avec ou sans plâtre. Patine Technique de vieillissement d'un support donné. Patins de scellement Polochons fixant les ronds d'acier (5mm de diamètre au moins) aux deux extrémités lorsque ceux-ci constituent la suspente. On désigne de même les filassons de fixation d'un faux plafond plat en staff lorsqu'il se trouve à une distance inférieure à 5 cm de son support. Peau de vache Tissu de filasse ou toile de jute qui jointoie les cerces et sur lequel sera lissée l'enveloppe de plâtre du noyau définitif ou du modèle réalisé par cerces. Pelure Couche de plâtre traîné sur le noyau savonné d'un traînage feuilleté : il est destiné à être enlevé après moulage de l'épreuve. Pendard (ou cravate, etc.) Filasse tressé de filasse en pendard ou cravate pour accrochage ou suspente d'éléments de staff disposés à l'horizontale en une succession de polochon ou casquette. Pièces Ensemble d'éléments de plâtre dont l'ensemble constitue le profil en creux du modèle. Cet ensemble permet le démoulage facile des formes en contre-dépouille. Il permet de plus une grande fidélité de reproduction. Pièces perdues (ou fausses pièces) Lorsqu'il n'est pas possible de maintenir entre elles certaines pièces dans une enveloppe à cause d'une contre-dépouille trop importante, on sera amené à réaliser des pièces perdues Pige Tige de bois (latte, liteau) coupée à la longueur voulue servant de gabarit (pour l'implantation d'un plafond plat suspendu, par exemple). Pivot Elément central en bois coiffé de zinc qui sert de guide au traîneau circulaire (exemple : traînage d'un moule de coupole). Plafond plat suspendu en staff (se dit encore faux plafond) Plafond composé d'un nombre désiré de plaques de staff scellées er raccordées : la planéité générale est vérifiée avec une règle à plots de 2 m de longueur et des plots de 3 mm de hauteur. On doit pouvoir mettre en contact simultanément les deux plots d'extrémités avec la surface de l'ouvrage et l'on doit pouvoir observer un basculement de la règle, le contact du plot central est recherché. Plaque de staff Elément en plâtre à mouler pour staff, généralement armé de filasse végétale ou de fibres minérales, de forme rectangulaire dont la face de parement est plane et lisse. La surface pratique des plaques est de 1m2. Pocher Tapoter avec le spalter (ou mieux, avec la brosse à pocher) les pigments donnant la couleur désirée sur un glacis déterminé. Points d'ancrage Endroits où, d'après le tracé d'implantation du plafond suspendu sur l'ancien plafond, on dispose les ancrages (se conformer à la norme-DTU sur " la mise en œuvre des plafonds en staff "). Polymérisation Processus chimique permettant à une base de passer d'un état liquide à un état solide. Portée Partie d'un moule ou d'une pièce servant de support. Poussée de plâtre Gonflement du plâtre (préférer le terme " poussée " au terme " gonflement ").
R
Raccorder Faire un raccord de plâtre, pour jointoyer deux plaques de staff ou deux éléments d'un modèle, etc. Regard Trou réalisé dans la dernière plaque de staff d'un faux plafond et par lequel on fait passer les derniers pendards et les dernières casquettes. On rebouche ensuite. Règles mobiles Règles supportant une rangée de plaques avant leur fixation. Elles sont maintenues par des règles porteuses. Règles porteuses Règles supportant les règles mobiles (ces règles seront maintenues provisoirement à leur juste hauteur par des tendeurs en fil de fer doublé. La vérification de l'alignement des règles porteuses s'opèrera grâce à une autre règle, un cordeau ou un rayon laser). Repères Trous hémisphériques faits au dos et sur les côtés des pièces en dépouille de façon à mettre ces pièces en ordre et à les maintenir en place. Il existe maintenant des repères en plastique appelés natch. Ronde-bosse Ouvrage en relief terre, plâtre, bois, etc. et autour duquel on peut tourner.
S
Sceller Action de rendre solidaires au moyen de polochons soit deux parties d'un élément qu'on doit raccorder, soit des plaques de staff lors de la fabrication d'un plafond suspendu, etc. Soffite Pièce moulée comportant deux angles droits, destinée, par exemple, à dissimuler un tuyau dans un appartement. Solin Plâtre ou ensemble de polochons appliqués à la base d'un grand pivot pour le maintenir dans sa position idéale avant : a) la fixation de sa charpente de consolidation, b) le montage des cerces support du noyau creux c) le traînage de l'enveloppe du noyau. Spalter Pinceau long et plat dont l'épaisseur est très réduite. Spiter Action de projeter des gouttelettes de peinture en brossant sur le spalter avec la main. Staffer Action de projeter du plâtre à la brosse. Elle suppose un geste professionnel entrainé. Surface d'ancrage Sillon pioché sur un mur au-dessus du trait de niveau d'implantation d'un plafond suspendu par exemple. Ce sillon favorise le scellement des casquettes de rive. Surform Rabot-râpe universel. Suspente Voir accrochage.
T
Taloche d'enchâssement Elément en bois ou en aluminium à la forme désirée, servant à planifier les deux couches de plâtre qui constituent le manchon dont Gérard Rondeau est le créateur. Talus de débordement Profil en plâtre dépassement de 0,5 à 1,5 cm le profil du calibre et servant à traîner l'enveloppe du noyau plein ou creux. On le fera sauter après le traînage, au niveau du grain d'orge (à 1,5 cm au-dessus du profil final). Talus rentrant Biseau réalisé sur le manchon en plâtre pendant l'enchâssement du calibre. Il est placé sur le côté du profil de dégagement de 2 mm. Talus sortant Biseau réalisé sur le manchon en plâtre pendant l'enchâssement du calibre. Il est placé sur le côté du profil en dégagement de 1,5 cm (le manchon en bois n'a pas de talus sortant). Taquets Coins de bois servant à caler les éléments de staff avant leur scellement, ou cales maintenant une corniche à la retombée avant fixation. Tendeur ou tirant Fil de fer tendu dont le rôle est de fixer provisoirement le support des éléments à poser (les plâtriers emploient des serre-règles). Tétines ou tétons Petits cylindres obtenus par remplissage des évents lors du coulage de l'élastomère. Tournasin Outil de céramiste servant à dégrossir un cylindre de plâtre pour obtenir différentes formes sur le plateau du tour. Traînage croisé Pour un traînage d'un modèle de pointe de diamant de base carrée dont les quatre faces ont un profil identique en dépouille, l'évidement du calibre représentera la section de la pointe de diamant passant par son sommet. Le traînage de la pointe de diamant s'obtiendra par passes successives sur l'un des côtés de l'angle de la dalle, puis sur l'autre à l'aide du même traîneau jusqu'à lissage parfait du modèle. Par le même principe, on pourra obtenir une pièce traînée de moule de balustre par exemple, mais il faudra alors utiliser deux traîneaux : le calibre du premier traîneau sera découpé au profil du moule à obtenir, le calibre du second traîneau sera découpé au profil des côtés de la pièce à exécuter. Le traînage du moule de balustre s'obtiendra par passes successives du premier traîneau sur l'un des côtés de l'angle de dalle, puis du deuxième traîneau sur l'autre côté de cet angle de dalle. Traînage feuilleté Traînage du profil d'un moule en contre-dépouille lisse et isolé (après moulage le noyau est enlevé et la pelure est cassée). Il reste l'épreuve en contre-dépouille. Traînage module Le principe consiste à : - tendre une ficelle à chaque extrémité de la dalle (pince à linge, etc.) ; - maintenir la ficelle à la hauteur désirée (milieu de la moulure) par des cales constituées de plâtre ou de plaque de plâtre cartonnée ; - couper les traînages en partie module. - Le collage des moulures se fera à l'aide de colle à carreaux de plâtre ou de colle vendue en cartouche. Traîneau Ensemble composé en général du sabot, du calibre enchâssé et du contre-sabot. Le rend solidaire avec des polochons et une armature en bois avant de traîner la forme désirée. Traîner Action de pousser le traîneau après avoir placé le plâtre (on commence les passes lorsque le plâtre est crémeux). Trou blanc Orifice de sortie d'un trou évent ou d'une gouttière (côté extérieur de la coquille). Trou évent Pores pratiqués dans une chape à l'aide d'une perceuse. C'est par ces pores que l'air peut s'échapper lors du coulage d'un moule souple. On désigne aussi par " trou évent " la galerie creusée dans un moule souple afin de chasser l'air venant se bloquer aux endroits de forte contre-dépouille. Trou noir Orifice d'entrée d'un trou évent ou d'une gouttière (côté intérieur du moule ou de la coquille). Trusquin Outil servant à tracer à la pointe ou au crayon une ligne parallèle à une arête donnée.
V
Vents Petits trous à la surface d'une épreuve moulée provoqués par des bulles d'air emprisonnées. Verseur ou verse Entonnoir de zinc utilisé dans la fabrication d'un moule souple pour couler la gélatine ou l'élastomère à l'intérieur d'une enveloppe.
[#ANCHOR_Txt2]
A
[#ANCHOR_Txt4]
B
[#ANCHOR_Txt6]
C
[#ANCHOR_Txt8]
D
[#ANCHOR_Txt7]
E
[#ANCHOR_Txt11]
F
[#ANCHOR_Txt13]
G
[#ANCHOR_Txt15]
H
[#ANCHOR_Txt17]
I
[#ANCHOR_Txt19]
J
[#ANCHOR_Txt21]
M
[#ANCHOR_Txt23]
N
[#ANCHOR_Txt25]
O
[#ANCHOR_Txt27]
P
[#ANCHOR_Txt29]
R
[#ANCHOR_Txt31]
S
[#ANCHOR_Txt33]
T
[#ANCHOR_Txt35]
V
[#ANCHOR_TitleText]
[#ANCHOR_TitleText]
[#ANCHOR_TitleText]
[#ANCHOR_TitleText]
[#ANCHOR_TitleText]
Version imprimable en format PDF
[Web Creator] [LMSOFT]